Accueil arrow Tous les résultats arrow 78-79 - Nationale A
78-79 - Nationale A Version imprimable Suggérer par mail

Nationale A

Première phase

1re journée (samedi 30 septembre 1978)

Grenoble - Chamonix 2-5
Megève - Gap 4-7
Saint-Gervais - Français Volants 11-3
Viry-Châtillon - Villard-de-Lans 4-4 [dimanche 1er octobre]
Croix - Tours 2-11 [dimanche 1er octobre]

2e journée (samedi 7 octobre 1978)

Chamonix - Megève 8-2
Gap - Viry-Châtillon 4-7
Villard-de-Lans - Croix 9-5
Tours - Saint-Gervais 3-6
Français Volants - Grenoble 8-9 [dimanche 8 octobre]

3e journée (samedi 14 octobre 1978)

Megève - Grenoble 8-4
Saint-Gervais - Villard-de-Lans 4-2
Chamonix - Français Volants 8-4
Gap - Croix 6-4
Viry-Châtillon - Tours 2-4 [dimanche 15 octobre]

4e journée (dimanche 22 octobre 1978)

Grenoble - Gap 14-4 [samedi 21 octobre]
Tours - Villard-de-Lans 8-5 [samedi 21 octobre]
Croix - Chamonix 4-7
Viry-Châtillon - Saint-Gervais 2-5
Français Volants - Megève 6-3

5e journée (samedi 28 octobre 1978)

Megève - Tours 5-4
Saint-Gervais - Croix 5-2
Villard-de-Lans - Chamonix 2-5
Gap - Français Volants 6-4
Grenoble - Viry-Châtillon 2-7

6e journée (samedi 4 novembre 1978)

Grenoble - Villard-de-Lans 8-5
Chamonix - Tours 9-5
Gap - Saint-Gervais 4-8
Croix - Megève 3-13 [dimanche 5 novembre]
Français Volants - Viry-Châtillon 3-10 [dimanche 5 novembre]

7e journée (samedi 11 novembre 1978)

Saint-Gervais - Chamonix 6-9 [vendredi 10 novembre]
Tours - Gap 9-8
Villard-de-Lans - Français Volants 4-6
Viry-Châtillon - Megève 6-9 [dimanche 12 novembre]
Croix - Grenoble 2-7 [dimanche 12 novembre]

8e journée (samedi 18 novembre 1978)

Grenoble - Tours 4-2
Gap - Villard-de-Lans 1-5
Megève - Saint-Gervais 4-7
Viry-Châtillon - Chamonix 12-3 [dimanche 19 novembre]
Français Volants - Croix 7-2 [dimanche 19 novembre]

9e journée (samedi 25 novembre 1978)

Saint-Gervais - Grenoble 2-6
Chamonix - Gap 8-1
Villard-de-Lans - Megève 3-1
Tours - Français Volants 9-7
Croix - Viry-Châtillon 2-11 [dimanche 26 novembre]

10e journée (samedi 2 décembre 1978)

Chamonix - Grenoble 8-4
Gap - Megève 9-4
Villard-de-Lans - Viry-Châtillon 10-3
Tours - Croix 16-2
Français Volants - Saint-Gervais 11-1 [dimanche 3 décembre]

11e journée (samedi 9 décembre 1978)

Megève - Chamonix 4-8
Saint-Gervais - Tours 7-3
Grenoble - Français Volants 5-3
Viry-Châtillon - Gap 4-4 [dimanche 10 décembre]
Croix - Villard-de-Lans 2-11 [dimanche 10 décembre]

12e journée (samedi 16 décembre 1978)

Grenoble - Megève 9-4
Tours - Viry-Châtillon 6-7
Villard-de-Lans - Saint-Gervais 5-4
Croix - Gap 2-5 [dimanche 17 décembre]
Français Volants - Chamonix 4-7 [dimanche 17 décembre]

13e journée (samedi 23 décembre 1978)

Gap - Grenoble 3-1
Villard-de-Lans - Tours 3-6
Chamonix - Croix 9-4
Saint-Gervais - Viry-Châtillon 5-5
Megève - Français Volants 3-4

14e journée (dimanche 7 janvier 1979)

Tours - Megève 4-5 [samedi 6 janvier]
Chamonix - Villard-de-Lans 7-2 [samedi 6 janvier]
Viry-Châtillon - Grenoble 8-3
Croix - Saint-Gervais 4-15
Français Volants - Gap 2-6

15e journée (samedi 13 janvier 1979)

Villard-de-Lans - Grenoble 5-2
Tours - Chamonix 4-3
Megève - Croix 8-1
Saint-Gervais - Gap 9-4
Viry-Châtillon - Français Volants 9-3 [dimanche 14 janvier]

16e journée (samedi 20 janvier 1979)

Grenoble - Croix 6-4
Gap - Tours 1-7
Chamonix - Saint-Gervais 3-5
Megève - Viry-Châtillon 7-3
Français Volants - Villard-de-Lans 6-5 [dimanche 21 janvier]

17e journée (samedi 27 janvier 1979)

Tours - Grenoble 5-6
Chamonix - Viry-Châtillon 5-3
Villard-de-Lans - Gap 10-3
Saint-Gervais - Megève 2-3
Croix - Français Volants 6-4 [dimanche 28 janvier]

18e journée (samedi 3 février 1979)

Grenoble - Saint-Gervais 9-3
Gap - Chamonix 6-4
Megève - Villard-de-Lans 7-3
Viry-Châtillon - Croix 13-4 [dimanche 4 février]
Français Volants - Tours 2-9 [dimanche 4 février]

Classement (18 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Chamonix         28  14  0  4  116-74  +42
 2 Saint-Gervais    23  11  1  6  105-82  +23
 3 Grenoble         22  11  0  7   99-86  +13
 4 Viry-Châtillon   21   9  3  6  116-83  +33
 5 Tours            20  10  0  8  115-84  +31
 6 Megève           18   9  0  9   94-89  +5
 7 Villard-de-Lans  17   8  1  9   93-82  +11
 8 Gap              17   8  1  9   82-106 -24
 9 FV Paris         12   6  0 12   87-113 -26
10 Croix             2   1  0 17   55-163 -108

La hiérarchie est particulièrement bouleversée par rapport à la saison précédente puisque le champion en titre Gap ne se qualifie même pas pour la poule finale. L'entraîneur tchèque Zdenek Blaha y regrette que, maintenant qu'ils n'ont plus de renfort canadien avec eux, les joueurs français soient perdus en l'absence d'un leader au lieu de lutter pour prouver leur propre valeur. Il met aussi en cause l'assiduité de certains à l'entraînement. Mais son discours autoritaire ne passe plus, il est contesté au sein du club, et il sera remercié en fin de saison. Le dauphin des Gapençais, Villard-de-Lans, passe aussi à la trappe.

Les mal classés de l'année dernière reviennent donc en force. La remontée la plus fulgurante est celle de Saint-Gervais, où les deux derniers étrangers, Joe Fidler et Rick Jordan, n'avaient jamais assumé la direction de l'équipe, les entraînements étant confiés au défenseur français René Blanchard. Mais dorénavant, Saint-Gervais a retrouvé son chouchou, le Canadien Alex Dick. Comme sa fracture de la clavicule la saison précédente lui a permis de passer plus de temps en tribune à analyser le jeu, il se sent désormais plus entraîneur que joueur. Quelques jeunes joueurs prometteurs comme Stéphane Botteri s'adjoignent aux vedettes du club, le buteur Jean-Michel Boissonnier et le dribbleur déroutant Laurent Bibier, pour former un ensemble plus performant, malgré la convalescence de trois mois de Patrick Alotto, qui s'est cassé la jambe en jouant au football.

Viry-Châtillon se mêle aussi à la course en tête. Paul Lang, qui alterne d'une année sur l'autre la charge d'entraîneur avec Patrice Pourtanel pour éviter l'usure de l'habitude, est bien entouré en défense, notamment par l'efficace Franck Fazilleau. De plus, le junior Laurent Dentz est déjà l'un des tout meilleurs gardiens du championnat. C'est une équipe très prometteuse avec les internationaux juniors Jean-Michel Benac, Alain Grassonne et Aram Kevorkian, ce dernier n'étant toutefois que rarement présent du fait de ses études aux États-Unis.

Mais le favori est Chamonix, relancé par Camille Gélinas. Celui-ci a pris la succession des entraîneurs tchèques Robert Robotin et Milo Sikora, qui n'avaient pas réussi à insuffler une âme à l'équipe. Avec l'aide de ses compagnons de ligne Jacques Vouillamoz et Michel Pastore, le buteur canadien Luc Tardif est le maillon fort de l'équipe, avec le très rapide capitaine Philippe Rey, le meilleur patineur français, capable de laisser tout le monde sur place.

 

 

Poule finale

Les points de la première phase sont conservés et ceux de cette phase finale comptent double.

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Chamonix          50   4  3  3   53-44  +9
2 Tours             48   6  2  2   72-55  +17
3 Saint-Gervais     45   5  1  4   49-50  -1
4 Viry-Châtillon    39   4  1  5   45-53  -8
5 Megève            38   5  0  5   51-51   0
6 Grenoble          32   2  1  7   41-58  -17

Le règlement n'autorisant qu'un seul renfort étranger par équipe et excluant la possibilité d'un remplacement, la moindre blessure du Canadien de service est fatale pour qui veut le titre. C'est ainsi que, comme l'an dernier avec la clavicule d'Alex Dick, Grenoble perd toutes ses chances quand le genou de Gary Brown cède. Viry-Châtillon a également perdu sur blessure son sympathique attaquant canadien au gabarit impressionnant, Bernard Noreau, qui sait allier force et faiblesse.

Le titre se joue à la dernière journée sur le derby Chamonix - Saint-Gervais, autant dire que l'ambiance est survoltée en ce dimanche 29 avril 1979 dans la vallée du Mont-Blanc. Les Chamoniards ont trois buts d'avance au premier comme au deuxième tiers, mais ils jouent de malchance en début de troisième période quand Guennelon marque contre son camp en cherchant à arrêter le palet avec son gant. Alex Dick profite alors de l'occasion pour inscrire deux nouveaux buts et égaliser. Le suspense est terrible pour les 3500 spectateurs. D'un camp comme de l'autre, ils ont peur de tout perdre car un match nul pourrait offrirait le titre à... Tours ! Mais Philippe Rey, l'homme qui peut faire basculer un match à lui tout seul, inscrit encore un but décisif dans un derby, à une minute quarante de la fin. Saint-Gervais laisse alors ses cages vides pour créer le surnombre, mais l'expérimenté gardien chamoniard Bernard Deschamps préserve l'avantage acquis. Plus d'un millier de personnes envahissent la glace lorsque retentit la sirène, pour fêter la victoire dans une ambiance jamais vue jusqu'ici dans une patinoire française.

Chamonix est champion de France pour la trentième fois, un record français tous sports confondus qui ne risque pas d'être égalé de sitôt. Ce titre conquis de haute lutte est sans doute le plus beau des trente.

 

Meilleur buteur : Luc Tardif (Chamonix).

Meilleur joueur français : Philippe Rey (Chamonix)

Meilleur gardien : Bernard Deschamps (Chamonix)

Trophée du fair-play : Gap.

Meilleur arbitre : Marcel Guadaloppa.

  

Poule de promotion/relégation (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Villard-de-Lans   16   8  0  2   84-54  +30
2 Caen              14   7  0  3   73-48  +25
3 Gap               12   5  0  5   74-63  +11
4 FV Paris          12   6  0  4   68-73  -5
5 Lyon               8   4  0  6   51-71  -20
6 Croix              0   0  0 10   32-73  -41

En vertu du classement de la première phase, Villard-de-Lans a commencé avec quatre points de bonus et Gap avec deux.

Caen est promu en Nationale A aux dépens de Croix.

< Précédent   Suivant >

spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB
Netixia.fr Micro-Video